Environnement

Dans certaines populations animales, comme ici chez le babouin chacma, le plus grand risque couru par les petits en bas âge ne vient pas des prédateurs ni des maladies, mais des mâles de leur propre espèce, capables de les tuer pour garantir leur propre lignée. Ce comportement est responsable jusqu'à 70% de la mortalité infantile. © Tom Adams, domaine public
Dans certaines populations animales, comme ici chez le babouin chacma, le plus grand risque couru par les petits en bas âge ne vient pas des prédateurs ni des maladies, mais des mâles de leur propre espèce, capables de les tuer pour garantir leur propre lignée. Ce comportement est responsable jusqu'à 70% de la mortalité infantile. © Tom Adams, domaine public

Un infanticide a lieu chez certaines espèces de mammifères lorsqu'un mâle prend la tête d'un groupe composé essentiellement de femelles. En tuant les petits, le nouveau dominant accélère le retour à l'état reproductif des femelles et s'assure ainsi une descendance issue de ses gènes. Pour protéger leur progéniture, les femelles développent des stratégies payantes. (...)

Cliquez pour lire cet article rédigé par Andréa Haug pour Futura Sciences (22/11/2014).

Share

Un échantillon de la mégafaune vivant sur des mottes d'hydrocarbure (échelle blanche : 10 cm) : (A) Saccocalyx pedunculata, (B) une possible éponge Hexactinella sp., (C) une éponge rossellidée, (D) Farrea sp., (E) Anthomastus sp. et Psychrolutes macrocephalus, (F) une éponge jaune Paramuricea sp., (G) Actinernus michaelsarsi, (H) et (K) des brisingidées, (I) une ophiure sous l'asphalte, (J) un individu échinoïde. © Jones et al., Deep Sea Research Part I: Oceanographic Research Papers
Un échantillon de la mégafaune vivant sur des mottes d'hydrocarbure (échelle blanche : 10 cm) : (A) Saccocalyx pedunculata, (B) une possible éponge Hexactinella sp., (C) une éponge rossellidée, (D) Farrea sp., (E) Anthomastus sp. et Psychrolutes macrocephalus, (F) une éponge jaune Paramuricea sp., (G) Actinernus michaelsarsi, (H) et (K) des brisingidées, (I) une ophiure sous l'asphalte, (J) un individu échinoïde. © Jones et al., Deep Sea Research Part I: Oceanographic Research Papers

En Atlantique, des dizaines d’espèces animales sous-marines ont été découvertes vivant sur des mottes d’asphalte formées à la suite de rejets naturels de pétrole. Cette richesse nous en dit plus sur ces écosystèmes particuliers. De quoi guider les politiques environnementales en matière d’exploitations pétrolières offshore. (...)

Cliquez pour lire cet article rédigé par Andréa Haug pour Futura Sciences (13/11/2014).

Share

La station de ski d'Autrans (Vercors) a ouvert le premier « Forum de la Transition » de Mountain Riders, en décembre dernier, et s'est à nouveau retrouvé fin janvier pour approfondir des actions concrètes. © Mountain Riders
La station de ski d'Autrans (Vercors) a ouvert le premier « Forum de la Transition » de Mountain Riders, en décembre dernier, et s'est à nouveau retrouvé fin janvier pour approfondir des actions concrètes. © Mountain Riders

Lisez mon reportage sur les actions de Mountain Riders en faveur de la transition écologique dans les stations alpines de sports d'hiver.

Disponible en kiosque et en magasins bio :
"Pour des stations de ski plus écologiques"
Provence Durable - n°2 - hiver 2015

Share

Les grands dauphins et, sous réserve, les baleines et les marsouins seraient capables de s’orienter dans les océans grâce au champ magnétique terrestre. Un dysfonctionnement de cette aptitude pourrait expliquer les échouages massifs fréquemment observés sur le littoral. © Andréa Haug
Les grands dauphins et, sous réserve, les baleines et les marsouins seraient capables de s’orienter dans les océans grâce au champ magnétique terrestre. Un dysfonctionnement de cette aptitude pourrait expliquer les échouages massifs fréquemment observés sur le littoral. © Andréa Haug

Certains cétacés possèdent une sensibilité à un champ magnétique, c'est ce que révèle une étude expérimentale. Bien que les processus en jeu restent méconnus, cette découverte scientifique ouvre une nouvelle fenêtre sur la compréhension du monde sensoriel des dauphins. (...)

Cliquez pour lire cet article rédigé par Andréa Haug pour Futura Sciences (12/11/2014).

Share

En Europe, les oiseaux communs, tels la perdrix grise, l’alouette des champs ou l’étourneau, ont subi depuis les années 1980 une diminution massive de leurs populations, avec une chute de 77 % des effectifs chez la tourterelle. © Dimitri Tortera, Wikimedia Commons, cc by sa 2.0
En Europe, les oiseaux communs, tels la perdrix grise, l’alouette des champs ou l’étourneau, ont subi depuis les années 1980 une diminution massive de leurs populations, avec une chute de 77 % des effectifs chez la tourterelle. © Dimitri Tortera, Wikimedia Commons, cc by sa 2.0

En seulement trente ans, 421 millions d’oiseaux ont disparu du Vieux Continent pour une population totale estimée à 2 milliards d’individus. Si certaines espèces rares se portent mieux, les plus communes sont en revanche plus vulnérables. (...)

Cliquez pour lire cet article rédigé par Andréa Haug pour Futura Sciences (10/11/2014).

Share

L'anole vert s'appelle aussi anole à gorge rouge en référence à son fanon gulaire que le mâle déploie pour séduire les femelles ou impressionner ses rivaux. Du fait qu'il change de couleur, on le nomme aussi caméléon américain, bien qu'il ne fasse pas partie de la famille des caméléons. © PiccoloNamek, Wikimedia Commons, cc by sa 3.0
L'anole vert s'appelle aussi anole à gorge rouge en référence à son fanon gulaire que le mâle déploie pour séduire les femelles ou impressionner ses rivaux. Du fait qu'il change de couleur, on le nomme aussi caméléon américain, bien qu'il ne fasse pas partie de la famille des caméléons. © PiccoloNamek, Wikimedia Commons, cc by sa 3.0

Un reptile originaire de Floride s'est déplacé vers des perchoirs élevés suite à l'invasion de son territoire par une espèce du même genre arrivée des Caraïbes. Sa survie dans ce nouveau milieu a été assurée par des modifications étonnamment rapides de la morphologie de ses pattes. Cette découverte montre que des interactions entre espèces apparentées peuvent conduire à un changement évolutif sur une courte échelle de temps, même chez des vertébrés. (...)

Cliquez pour lire cet article rédigé par Andréa Haug pour Futura Sciences (30/10/2014).

Share

À l'état domestique où le bombyx de mûrier a été réduit, le mâle, plus petit que la femelle, est pourvu d'ailes grises qu'il agite continuellement et d'antennes très développées pour déceler l'odeur émise par la femelle (une phéromone nommée bombykol). Trois jours après la fécondation, la femelle pond entre 300 et 700 œufs. © CSIRO, Wikimedia Commons, cc by sa 3.0
À l'état domestique où le bombyx de mûrier a été réduit, le mâle, plus petit que la femelle, est pourvu d'ailes grises qu'il agite continuellement et d'antennes très développées pour déceler l'odeur émise par la femelle (une phéromone nommée bombykol). Trois jours après la fécondation, la femelle pond entre 300 et 700 œufs. © CSIRO, Wikimedia Commons, cc by sa 3.0

L'énigme de la rencontre amoureuse entre le mâle et la femelle chez le papillon de nuit vient d'être résolue à l'aide des mathématiques. L'explication réside dans la trajectoire des particules odorantes émises par la reine du soir et la sensibilité olfactive de ses prétendants. (...)

Cliquez pour lire cet article rédigé par Andréa Haug pour Futura Sciences (27/10/2014).

Share

Les araignées Goliath atteignent leur maturité à deux ou trois ans d'âge. Adultes, elles poursuivent leurs mues pour régénérer des membres endommagés ou perdus. Elles vivent jusqu'à 6 ans pour les mâles et 15 ans pour les femelles, avec un record de 28 ans établi en captivité. © Ryan Somma, Wikimedia Commons, cc by sa 2.0
Les araignées Goliath atteignent leur maturité à deux ou trois ans d'âge. Adultes, elles poursuivent leurs mues pour régénérer des membres endommagés ou perdus. Elles vivent jusqu'à 6 ans pour les mâles et 15 ans pour les femelles, avec un record de 28 ans établi en captivité. © Ryan Somma, Wikimedia Commons, cc by sa 2.0

Au cours d'une expédition nocturne dans la forêt amazonienne, un entomologiste a repéré un étrange animal au son particulier qu'il émettait. Il faisait la rencontre de l'une des plus grosses araignées au monde. Récit de cette expérience rare, vécue avec une espèce habituellement discrète. (...)

Cliquez pour lire cet article rédigé par Andréa Haug pour Futura Sciences (25/10/2014).

Share

Grands dauphins (Tursiops truncatus) au large de Sète. © Andréa Haug
Grands dauphins (Tursiops truncatus) au large de Sète. © Andréa Haug

Lisez mon reportage sur les écovolontaires qui recensent baleines et dauphins de la Grande Bleue dans le tout nouveau tout beau Provence Durable magazine !

En kiosque et en magasins bio :
"Méditerranée : des baleines sous haute surveillance"
Provence Durable - n°1 - automne 2014

Share