Société

Présents aussi dans les feuilles de thé et certains fruits et légumes, les flavanols des fèves de cacao (ici au centre de la cabosse) sont déjà reconnus pour augmenter les performances du cerveau. Ils stimuleraient aussi la mémoire et seraient bons pour le cœur. © Keith Weller, USDA ARS-dp, Wikimedia Commons
Présents aussi dans les feuilles de thé et certains fruits et légumes, les flavanols des fèves de cacao (ici au centre de la cabosse) sont déjà reconnus pour augmenter les performances du cerveau. Ils stimuleraient aussi la mémoire et seraient bons pour le cœur. © Keith Weller, USDA ARS-dp, Wikimedia Commons

Chez l’Homme, l’altération de la mémoire liée au vieillissement naturel serait causée par des changements dans une région spécifique du cerveau. Cette forme de déclin cognitif pourrait être enrayée par une intervention diététique à base de cacao. (...)

Cliquez pour lire cet article rédigé par Andréa Haug pour Futura Sciences (30/10/2014).

Share

© Thomas W. Geisbert, Boston University School of Medicine, Wikimedia Commons, cc by sa 2.5
Le virus Ebola au microscope électronique © Thomas W. Geisbert, Boston University School of Medicine, Wikimedia Commons, cc by sa 2.5

Il n’y a pas un, mais six virus Ebola à ce jour. Évolutive, la classification du virus distingue en effet six espèces suivant leur localisation initiale : Ebola Zaïre (virus identifié en 1976 dans la future RD Congo), Ebola Soudan (reconnu en 1979 au Soudan et en Ouganda), Ebola Reston (déterminé pour la première fois en 1983 à Reston, aux États- Unis), Ebola Forêt de Taï (ou Ebola Côte d’Ivoire, découvert en 1994, également en Guinée et au Liberia) et Ebola Bundibugyo (2008, issu d’une région ougandaise). La dernière souche virale confirmée est Ebola Guinée, qui sévit actuellement en Afrique de l’Ouest.

Leur sévérité pathologique varie : alors que la létalité d’Ebola Zaïre est théoriquement de 90 %, celle d’Ebola Soudan est moindre et celle d’Ebola Reston quasi nulle. Le taux de mortalité serait corrélé à la variabilité génétique des virus, de 30 % à 40% d’une souche à l’autre. Ainsi, Ebola Bundibugyo s’apparente davantage à Ebola Forêt de Taï, mais s’avère plus virulent que ce dernier.

La propagation interhumaine se réalise par le contact de sang, de selles et de liquides biologiques infectés ou de surfaces et matériaux souillés. Si les épidémies d’Afrique de l’Ouest et d’Afrique centrale ne sont pas liées – la souche congolaise étant génétiquement proche à 99,2 % d’Ebola Zaïre –, l’émergence de la maladie s’accélère pour autant. Connaître les modes de propagation du virus dans son réservoir naturel et de transmission entre espèces différentes serait ainsi salutaire dans la prévention et le contrôle d’Ebola.

Article à retrouver dans Jeune Afrique (numéro double 2807-2808 - du 26 octobre au 8 novembre 2014).

Share

Le dernier séisme en Islande remonte au mardi 26 août 2014. D'une magnitude de 5,7, il est le plus violent dans la région depuis 1996 et a secoué Bárðarbunga, un immense volcan situé sous le plus grand glacier du pays. S'il entrait en éruption, le trafic aérien dans le nord de l'Europe et dans l'Atlantique Nord pourrait être perturbé, comme en 2010, avec l'éruption du massif volcanique Eyjafjöll. © Peter Hartree, Wikimedia Commons, cc by sa 2.0
Le dernier séisme en Islande remonte au mardi 26 août 2014. D'une magnitude de 5,7, il est le plus violent dans la région depuis 1996 et a secoué Bárðarbunga, un immense volcan situé sous le plus grand glacier du pays. S'il entrait en éruption, le trafic aérien dans le nord de l'Europe et dans l'Atlantique Nord pourrait être perturbé, comme en 2010, avec l'éruption du massif volcanique Eyjafjöll. © Peter Hartree, Wikimedia Commons, cc by sa 2.0

Les eaux souterraines qui amorceraient certains changements chimiques pourraient permettre de mieux anticiper les tremblements de terre. En Islande, de telles variations ont pu être constatées quelques semaines avant deux séismes, rapportent des spécialistes. (...)

Cliquez pour lire cet article rédigé par Andréa Haug pour Futura Sciences (24/09/2014).

Share

Avec l'âge, la taille du cerveau diminue et sa structure s'altère. Cette dégénérescence naturelle peut provoquer des troubles de la mémoire et de la pensée plus marqués chez des sujets sédentaires que chez des sujets sportifs. Oxygéner le cerveau par le sport permettrait donc de ralentir le déclin mental. © Peinture de Nicolas Maes, Wikimedia Commons
Avec l'âge, la taille du cerveau diminue et sa structure s'altère. Cette dégénérescence naturelle peut provoquer des troubles de la mémoire et de la pensée plus marqués chez des sujets sédentaires que chez des sujets sportifs. Oxygéner le cerveau par le sport permettrait donc de ralentir le déclin mental. © Peinture de Nicolas Maes, Wikimedia Commons

Les sexagénaires, septuagénaires et octogénaires en bonne forme physique et amateurs d'activités sportives régulières protègent leur cerveau des lésions dues à l'âge. Ainsi, la mémoire, le langage ou encore l'apprentissage sont chez eux des fonctions cognitives moins dégradées que chez des individus moins actifs. (...)

Cliquez pour lire cet article rédigé par Andréa Haug pour Futura Sciences (25/09/2014).

Share

Jusqu'à 8.000 couches-culottes sont utilisées par enfant au cours de leur jeune âge, indique l'Agence de protection de l'environnement des États-Unis. Des chercheurs ont trouvé un moyen de les recycler à l'aide de champignons « couchophages », comme on peut le voir sur cette photo. © Investigación y Desarrollo
Jusqu'à 8.000 couches-culottes sont utilisées par enfant au cours de leur jeune âge, indique l'Agence de protection de l'environnement des États-Unis. Des chercheurs ont trouvé un moyen de les recycler à l'aide de champignons « couchophages », comme on peut le voir sur cette photo. © Investigación y Desarrollo

Fabriquées avec certains des matériaux les plus indestructibles sur Terre, les couches jetables sont une sérieuse cause de pollution de la nature. Aussi, un groupe de chercheurs expérimente un processus naturel de dégradation des vêtements souillés qui consiste à cultiver des champignons capables de réduire de 80 % le poids et le volume des couches-culottes. (...)

Cliquez pour lire cet article rédigé par Andréa Haug pour Futura Sciences (22/09/2014).

Share

Le programme Nouvel Horizon de l'association EcoOcéan Institut permet chaque année à des enfants, en rémission ou guéris d'un cancer, de partir une semaine à la découverte du monde marin. Oxygène, évasion, magie des rencontres avec la nature aquatique... Pour mieux revenir sur Terre et contribuer à la préserver.

Montage : Andréa Haug - Images : Laurence Barreau, Nathalie Di-Méglio, Laurent Laval et Delphine Leporé - Production : EcoOcéan Institut - 5 minutes - 2014

Share

Topio, un robot humanoïde, joue au ping-pong à Tokyo lors du Salon international de robotique en 2009. © Humanrobo, Wikimedia Commons, cc by sa 3.0
Topio, un robot humanoïde, joue au ping-pong à Tokyo lors du Salon international de robotique en 2009. © Humanrobo, Wikimedia Commons, cc by sa 3.0

Qu’ils soient auto-stoppeurs sur les routes canadiennes ou en passe de participer à leurs premières Olympiades en 2020 à Tokyo, les robots et leurs cousins immatériels (applications, logiciels, OS, etc.) continuent d’envahir notre quotidien et notre planète, parfois dans les endroits les plus incongrus. Voici un scan des domaines où ils progressent. (...)

Cliquez pour lire cet article rédigé par Andréa Haug pour Futura Sciences (18/08/2014).

Share